Oct 07

Gestion d’interventions : pourquoi former vos techniciens de maintenance à l’éco-conduite ?

Posté par : Kieran Le Peron / Etiquettes : , ,

Gestion d’interventions : pourquoi former vos techniciens de maintenance à l’éco-conduite ?

Pour une entreprise de service disposant de techniciens qui effectuent des interventions sur le terrain, les enjeux économiques liés à l’optimisation des trajets et à l’éco-conduite peuvent vite se révéler importants.
 
Une stratégie d’entreprise élaborée autour de l’éco-conduite peut ainsi permettre de réaliser de vraies économies, de renforcer l’image de marque de la société sur les sujets environnementaux, de plus en plus prégnants aujourd’hui.

Définition de l’éco-conduite

Avant d’expliquer les bénéfices de l’éco-conduite pour une entreprise de service, il faut déjà définir ce dont il s’agit. En effet, les professionnels du service terrain ne sont pas encore pleinement sensibilisés à ce type de problématiques et aux enjeux qui y sont liés.
 
Pour faire simple, le principe global de l’éco-conduite repose en fait sur l’anticipation et l’optimisation des comportements des techniciens lorsqu’ils sont au volant de leur véhicule d’intervention.
 
L’objectif de cette approche est de réduire au maximum les phases de freinage ou d’accélération pour conserver le plus longtemps possible une vitesse constante au cours de trajet. Ce principe permet d’utiliser des régimes moteurs bas, et ainsi de réduire la consommation de carburant, ainsi que les émissions de CO2. On parle ainsi d’éco-conduite pour mettre l’accent sur les économies qui en résultent pour l’entreprise. C’est en fait une conduite économique. Et les bénéfices induits ne sont pas négligeables.
 
Ainsi, selon les indicateurs TERM (Transport and Environment Reporting Mechanism) publiés par l’Agence européenne pour l’environnement, l’éco-conduite améliore sensiblement la sécurité des techniciens au volant, en diminuant l’accidentologie des conducteurs de 10 à 15%.
 
Par ailleurs, par les bénéfices soulignés, on constate aussi une réduction moyenne de la consommation de carburant de l’ordre de 15%, ce qui selon les chiffres TERM peut représenter une économie allant jusqu’à 500 Euros par conducteur et par an. Sans parler des coûts d’entretien qui sont également réduits. Les véhicules étant moins « poussés » par les conducteurs, la mécanique tient mieux la route, sans jeu de mots…
 
Enfin, toujours selon les indicateurs TERM de l’Agence européenne pour l’environnement, l’éco-conduite permet de contribuer efficacement à la limitation des gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique.

Les bénéfices de l’éco-conduite dans une entreprise de service

Les objectifs de la mise en œuvre d’une stratégie d’éco-conduite dans une société de service sont donc multiples :
 

Améliorer la sécurité des techniciens lors de leurs trajets

La sécurité des techniciens est une priorité pour les entreprises de service. Cependant elles ne sont pas suffisamment nombreuses à attirer l’attention de leurs collaborateurs sur les risques routiers. Pourtant, les accidents de la route sont responsables de plus de 50% des décès au travail.
 
En formant les collaborateurs et en les incitant à adopter une conduite économe, il y a de fortes chances que le taux de sinistralité de la flotte de véhicules de l’entreprise baisse.
 

Réduire jusqu’à 25% les dépenses en carburant de son parc automobile

Le second avantage de l’éco-conduite est la baisse de la consommation en carburant.
En roulant à une vitesse plus constante et en limitant les accélérations et les freinages, les conducteurs vont contribuer à réduire les dépenses carburant de leur entreprise.
 
L’Observatoire du véhicule d’entreprise estime que l’éco-conduite permet de réaliser jusqu’à 25% d’économies sur ce poste.
 

Optimiser le planning d’entretien des véhicules

Des véhicules bien entretenus sont des véhicules qui consomment moins et qui ont moins de chance de tomber en panne.
Ce sont également des véhicules qui assurent une meilleure sécurité aux conducteurs.
 
L’adoption d’une conduite plus douce permet également de moins solliciter la mécanique. L’éco-conduite a cet avantage. Elle préserve aussi la bonne santé des véhicules.
 
Au-delà de l’entretien, l’éco-conduite permet de responsabiliser le conducteur sur le risque routier. Comme expliqué précédemment, les accidents de la route sont les principales causes de mortalité au travail. Une conduite plus souple et plus anticipée participe à la baisse du nombre d’accidents de la circulation. Même si aucun chiffre officiel n’existe, on parle souvent d’une baisse de 10 à 15%. L’entreprise assume alors pleinement son rôle de prévention des risques routiers et profite par ricochet d’une baisse de la sinistralité de sa flotte.
 

Diminuer l’impact environnemental de sa flotte de véhicules

L’utilisation de la voiture thermique est créatrice d’émissions de CO2. Cet impact sur l’environnement peut avoir une influence sur l’image de marque de l’entreprise.
 
Proposer l’éco-conduite à ses collaborateurs permet de réduire les émissions de CO2. Cette diminution peut aller jusqu’à 25%.

Comment mettre en place l’éco-conduite en entreprise

La réussite de la mise en œuvre d’une stratégie d’éco-conduite dans une entreprise de service passe obligatoirement par l’adhésion préalable des techniciens conducteurs au projet. Pour remporter cette adhésion il convient de les sensibiliser au sujet, de les former convenablement, et de les motiver et de les accompagner dans l’adoption des bonnes pratiques.
 

Sensibiliser les techniciens de maintenance itinérants

La pleine adoption du projet d’éco-conduite dans l’entreprise dépend en partie de la compréhension et de la participation des collaborateurs. En effet, ce sont les techniciens qui, chaque jour, effectuent des dizaines de kilomètres de trajets pour se rendre d’un site d’intervention à un autre. Rien ne peut donc se faire sans les avoir convaincus de l’intérêt de la démarche.
 
En obtenant leur adhésion, les résultats du projet seront bien meilleurs, et les bénéfices seront rapidement visibles et concrets. Pour obtenir cette adhésion, il est important de bien communiquer avec les conducteurs en leur expliquant clairement de quoi il s’agit et quels sont les bénéfices.
 
C’est aussi une bonne occasion pour leur rappeler les avantages concrets de l’éco-conduite pour leur sécurité mais aussi pour leur bien-être au travail.
 

Former les conducteurs à l’éco-conduite

Un choix diversifié s’offre aux entreprises qui souhaitent mettre en place l’éco-conduite auprès de leurs techniciens itinérants. Des sociétés comme l’Ecole de Conduite Française sont spécialisées sur ce thème.
 
Si ces formations ont un coût, elles permettent aussi de faire des économies. Ainsi, elles permettent de négocier des tarifs d’assurance de flotte plus avantageux.
 
De plus, la formation à l’éco-conduite est un levier fort de sensibilisation des conducteurs. Au-delà du discours officiel de la direction, elles mettent les collaborateurs en prise directe avec les problématiques liées à leur expérience de la conduite, et les avantages à retirer de l’éco-conduite.
 

Organiser des challenges internes autour de l’éco-conduite

Une fois l’éco-conduite déployée au sein de la société et les collaborateurs sensibilisés et formés, il est important de faire vivre le projet au jour le jour.
 
La télématique embarquée permet de mettre en place des solutions d’accompagnement. Une société comme Océan (Groupe Orange), qui possède ses propres boitiers embarqués et collabore activement avec certains constructeurs automobiles, propose un suivi sur le long terme des résultats des actions engagées par l’entreprise, à travers des indicateurs et des tableaux de bord couplés à une application sur smartphone :

  • Gestion du temps sur route et du comportement de conduite (gestion des dérives de conduite avec notation des conducteurs),

  • Suivi des émissions de CO2 et de la consommation de carburant,

  • Gestion des entretiens des véhicules.

Organiser des concours, des challenges autour de l’éco-conduite peut également être une bonne solution pour entretenir la flamme.
 

Optimiser les temps de trajet des techniciens en intervention

L’un des prérequis techniques pour mener à bien une stratégie d’éco-conduite est également l’implémentation d’une solution de gestion des interventions. En effet, si l’entreprise gère encore ses techniciens sur le terrain via des fiches cartonnées et des tableurs Excel, il lui sera difficile d’atteindre la souplesse d’organisation et la vision globale nécessaires pour piloter efficacement les déplacements de ses collaborateurs lors de leurs tournées sur le terrain.
 
De ce fait, un logiciel de gestion d’interventions a, sur ce point, plusieurs avantages opérationnels :

  • L’interface de planification de tournées permet de concevoir le planning des techniciens de la manière la plus efficace et la plus réaliste possible.

  • Elle permet également de coordonner et d’organiser les interventions en tenant compte de la position géographique des sites des clients mais aussi des techniciens, le tout en temps réel. Ensuite, un logiciel de gestion d’interventions adapté, comme celui proposé par Praxedo, permet d’évaluer les temps de trajet nécessaires pour se rendre d’un site à un autre.

  • En outre, avec un outil de planification pertinent, offre la capacité de prioriser les interventions des techniciens en fonction de la réalité du terrain. Il est ainsi possible d’intégrer facilement dans un planning une intervention urgente, ou déplacer une intervention d’un technicien à l’autre si le technicien initialement prévu a pris du retard sur son intervention précédente et qu’un autre technicien est disponible pour intervenir plus rapidement.

Communiquer régulièrement sur les bonnes pratiques et les informations

Il est important d’informer régulièrement les conducteurs sur l’importance de l’éco-conduite et sur les résultats obtenus par sa mise en œuvre au sein de votre parc. Cela permet de concrétiser à leurs yeux les résultats obtenus.
 
Et si grâce à la modification de leurs comportements, les conducteurs ont aidé à réduire le taux de sinistralité de la flotte de l’entreprise, il faut le faire savoir. Valoriser les succès des collaborateurs est primordial pour la dynamique du projet.
 

Articles similaires :

A propos de l’auteur

Kieran Le Peron est Directeur Marketing et Communication chez Praxedo, leader des logiciels de gestion d’interventions pour les techniciens. Il est spécialiste du brand content et responsable de l’animation du blog Praxedo dédié aux thématiques de la gestion des interventions terrain.

Essayez le leader Praxedo

Pas d'engagement, pas de carte bleue demandée
une bonne idée, faites un essai gratuit
Essai gratuit

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre visite et vous assurer une meilleure expérience sur notre site. Pour en savoir plus, cliquez ici.