Juil 09

Gestion des interventions : Comment réduire les risques d’accident des techniciens itinérants sur la route

Posté par : Kieran Le Peron / Etiquettes : , ,

Gestion des interventions : Comment réduire les risques d’accident des techniciens itinérants sur la route

C’est une réalité imparable, les techniciens itinérants passent de longues heures par semaine sur la route, dans leur véhicule d’intervention, pour se rendre d’un site client à un autre, ou faire des allers retours au siège de leur entreprise, sur les sites de stockage de pièces, etc.
 
En ce qui les concerne, le risque routier doit bel et bien être considéré comme un risque professionnel à part entière.
 
Pour l’employeur, sa responsabilité peut être engagée en cas d’accident au cours d’une tournée. Les sujets de l’accidentologie et de la sinistralité constituent donc un véritable enjeu sociétal pour les entreprises de services.

 
Des solutions existent pour prévenir et limiter le risque d’accident et les dommages qu’il entraîne sur le fonctionnement d’une société de services.

Les statistiques effrayantes des accidents du travail sur la route

Les statistiques sont d’ailleurs là pour le prouver :

  • 2/3 des accidents du travail ont lieu sur le trajet routier (on parle ici des accidents du travail en général, et pas seulement pour les techniciens itinérants) ;

  • Près de 50% des accidents mortels du travail ont lieu sur la route ;

  • L’usage du téléphone au volant multiplie par 3 le risque d’accident ;

  • Ecrire un message sur son smartphone en conduisant multiplie par 23 le risque d’accident

Des impacts multiples sur la gestion de l’entreprise de services

Au-delà de l’humain, la survenance d’un accident corporel peut impacter lourdement la gestion de l’entreprise.
 
En effet, il faut d’abord prendre en compte le coût de l’arrêt de travail du salarié victime de l’accident. Il faut trouver une solution de remplacement, ce qui n’est pas forcément évident, et également prendre en compte le retard dans l’activité occasionné par cette absence.
 
L’impact peut être encore plus négatif si le salarié accidenté est considéré comme un homme « clé » dans le fonctionnement de l’entreprise. Dans ce cas, une indisponibilité partielle ou totale peut s’avérer très dommageable pour la pérennité de l’entreprise. Par exemple, prenons le cas d’une société de climaticiens, dont le patron fait également des interventions et subit un accident sur sa tournée qui l’immobilise à l’hôpital pour une longue durée. Dans ce cas-là, le coût de l’accident peut se révéler très lourd pour l’entreprise.
 
Par ailleurs, la survenance d’un accident corporel au cours d’une tournée d’un de ses techniciens de maintenance peut également entraîner des sanctions pénales pour le chef d’entreprise.
Enfin, un accident de la route dans le cadre du travail a un réel impact sur le contrat et la prime d’assurance de l’entreprise. Les conséquences financières peuvent être importantes.

Les obligations de l’employeur en prévention des risques liés aux trajets routiers

Il est important de rappeler que l’employeur est tenu, envers ses collaborateurs, à une obligation de sécurité et de résultat. Cela implique notamment à la mise en place d’une politique de prévention des risques dans l’entreprise, avec un suivi dans la durée.
 
Ainsi, l’employeur a la responsabilité d’organiser correctement les déplacements de ses techniciens itinérants, de leur mettre à disposition des véhicules en bon état, et d’organiser les chargements.
A défaut, comme le rappelle Olivier Picard, Directeur Général d’Océan (Orange Business Services SA), « en cas d’accident corporel, la responsabilité peut être imputée au chef d’entreprise via une action en justice pour reconnaissance de la faute inexcusable. La sécurité des itinérants est d’abord l’affaire de leur employeur. »

Comprendre le comportement des techniciens au volant

Pour prévenir et réduire les risques d’accident des techniciens itinérants lors de leurs trajets routiers, il est nécessaire de disposer d’outils adaptés pour comprendre concrètement leurs habitudes de conduite, comme par exemple leur vitesse, leur façon de freiner, d’accélérer, etc.
 
L’idée est de donner à l’entreprise les clés pour comprendre les risques pris par ses techniciens lors de leurs trajets professionnels, pour ensuite les accompagner et les aider à mieux gérer ces risques en les formant aux bons comportements sur la route.

Assurer une surveillance continue de l’intégrité des véhicules de tournées

Le suivi de l’état de fonctionnement des véhicules des techniciens est également primordial pour prévenir les risques d’accident. En effet, des véhicules mal entretenus ou trop vieux, présentent plus de risques de défaillance dans des moments critiques sur la route. Il faut en finir avec les épaves roulantes que l’on peut croiser régulièrement dans les rues ou sur les routes.
 
Là encore, des solutions existent sur le marché pour monitorer l’état de fonctionnement des véhicules, et assurer un contrôle à distance des équipements essentiels à la sécurité : freins, airbags, etc.
 
A titre d’exemple, un éditeur de solutions de gestion de mobilité connectée comme Océan propose ce type de plateforme de gestions de véhicules à distance. A partir des boitiers constructeurs ou de ses propres boitiers Océan raffine et analyse les données récupérées du véhicule afin de mieux appréhender son usure dans le cadre de la maintenance préventive et relativement à l’éco-conduite mieux gérer les dérives de conduite des conducteurs et comportements à risque.

Eviter les comportements à risque dans l’habitacle pendant les trajets

De même, comme indiqué précédemment, l’usage du téléphone multiplie par 3 le risque d’accident, et l’écriture de messages type mails ou SMS augmente par 23 ce même risque. Or, les techniciens itinérants sont constamment sur leur smartphone pour communiquer, soit avec leur conduite d’activité, soit avec leurs clients.
 
Les chiffres de l’accidentologie du travail au cours des trajets professionnels sont éloquents : 9000 invalidités par an. Le bilan est lourd.
 
Il convient donc de sécuriser le technicien dans l’habitacle de son véhicule lorsqu’il est en déplacement pour, par exemple, se rendre d’un site à un autre.
Là aussi des solutions existent sur le marché qui permettent d’éviter au maximum que le client soit distrait pendant son temps de conduite, et pour réduire au maximum ses interactions avec son smartphone fixé à la grille de ventilation.
 
Ainsi, prenons l’exemple d’un logiciel de gestion d’interventions comme Praxedo. L’éditeur propose à la fois une interface de planification et une application mobile métier pour les techniciens itinérants. Dans le cadre de la réflexion sur la sécurisation du technicien pendant son trajet routier, les bénéfices sont concrets.
 
Ainsi, outre le guidage GPS jusqu’à la prochaine intervention depuis l’adresse d’intervention ou les coordonnées géographiques d’un équipement, une application mobile pour techniciens itinérants présente plusieurs avantages quant à la réduction des risques sur la route :
 

L’envoi automatique de notifications « en route » au client

Lorsque le technicien se met en route, il active une notification « en route » dans son application mobile.
Cette notification s’affiche, d’un côté, dans l’interface de planification, ce qui permet au centre de service de savoir en temps réel où se trouve chaque technicien, et d’éviter de le contacter pendant qu’il conduit.
 
De l’autre côté, il est possible de programmer en amont des scénarios d’envois automatiques d’alertes par SMS ou par mail au client grâce à ce changement de statut d’activité « en route ». Le technicien n’a donc pas besoin d’appeler son client pour lui dire qu’il est en train d’arriver. Ce dernier est alerté automatiquement.
 

Limiter les appels avec le centre de service

De même, le centre de services n’a pas besoin d’appeler le technicien pour lui préciser telle ou telle information sur l’intervention vers laquelle il se rend.
Toutes les informations nécessaires peuvent être poussées directement dans l’application mobile dès la veille de l’intervention afin que le technicien en ait connaissance à l’avance.
Ici encore, on évite un appel intempestif pendant le trajet.
 

La dictée vocale du rapport d’interventions sans quitter la route des yeux

Enfin, imaginons que le technicien soit ralenti dans un embouteillage et qu’il décide de saisir son compte rendu. S’il doit remplir un rapport dans un carnet à souche, il regardera plus ce qu’il se passe autour de lui et peut provoquer un accident.
 
En revanche, s’il est doté d’une application mobile métier comme Praxedo, il pourra, sans toucher son smartphone fixé dans son habitacle, activer la dictée vocale et compléter son compte-rendu tout en restant attentif à son environnement et ainsi éviter de rentrer dans la voiture qui freine brusquement devant lui…
 
En conclusion, on le voit, les accidents de la route sont un vrai sujet pour les entreprises qui emploient des techniciens itinérants.
Mais ce n’est pas une fatalité.
 
Des solutions existent sur le marché, tant pour monitorer l’état de fonctionnement des véhicules que les comportements des techniciens au volant, mais également pour limiter au maximum l’usage intempestif du smartphone pendant les trajets professionnels.
 

Articles similaires :

A propos de l’auteur

Kieran Le Peron est Directeur Marketing et Communication chez Praxedo, leader des logiciels de gestion d’interventions pour les techniciens. Il est spécialiste du brand content et responsable de l’animation du blog Praxedo dédié aux thématiques de la gestion des interventions terrain.

Essayez le leader Praxedo

Pas d'engagement, pas de carte bleue demandée
une bonne idée, faites un essai gratuit
Essai gratuit

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre visite et vous assurer une meilleure expérience sur notre site. Pour en savoir plus, cliquez ici.